DE VOUS A MOI !

Publié le 29 Mai 2021

De vous à Moi  - AG Littérature :  Une phrase dont la cadence rappelle presque celle des alexandrins. Pudiques ou impudiques, des émois qui ont, par l’intemporalité, une valeur indéniable. Le poids, la couleur, l’envolée des mots. Une association de textes de facture éminemment poétique, des images simples qui reflètent le monde où nous vivons. A.G. Littérature – Poésies -

De vous à Moi - AG Littérature : Une phrase dont la cadence rappelle presque celle des alexandrins. Pudiques ou impudiques, des émois qui ont, par l’intemporalité, une valeur indéniable. Le poids, la couleur, l’envolée des mots. Une association de textes de facture éminemment poétique, des images simples qui reflètent le monde où nous vivons. A.G. Littérature – Poésies -

 

 

Entre autres commentaires ....

CARTE BLANCHE A OLIVIER DARTIGOLLES : DE MICHEL SERRES A BERNARD VADON

Qu’il est difficile d’écrire sur un livre qui va mettre, aussi radicalement, non pas la plume dans la plaie, mais dans cet organe conoïde, creux et fibreux, enfermé dans la poitrine, principal agent de la circulation du sang. Le cœur. 

« Le cœur en morceaux » publié en 1976. L’auteur de ce livre, Bernard Vadon, écrivain, homme de théâtre, auteur de chansons a depuis vécu bien des choses, notamment le beau métier de journaliste.

« Le cœur en morceaux » est une plongée dans une passion amoureuse. Sans issue. La structure narrative peut surprendre. Elle nous place dans un état d’urgence. 

Que va-t-il advenir ? 

Puis, nous cheminons entre deux eaux, des courants contraires de passion et de destruction. Entre deux avions, qui « mordent la piste », d’Assouan à Manhattan. Et puis, cette foi de celui qui doute. Celle, au final, qui permet de retrouver son souffle, sa capacité à vivre. 

Disposer l’âme à se défaire de toutes ses affections déréglées. 

La passion amoureuse n’est-elle pas la plus mordante ? 

Quand Virgile parle de la création du monde, il écrit : 

« Deucalion a lancé sur la terre vide des pierres d’où sont nés les hommes, une race dure ». 

A partir de cette dureté, de l’égoïsme, Bernard Vadon invite à la douceur d’une résilience. 

Et puis, in Vino Veritas : « une manière comme une autre d’aller à la rencontre du bonheur ». Avec un Château Latour Camblanes, la sévérité du cabernet-sauvignon et la souplesse du merlot. 

« Le cœur en morceaux » est un assemblage élégant. A la fois pudique et à vif. Il fallait oser.

 La France d’alors était pompidolienne. Le livre est publié deux ans après « Les Valseuses ». 

Michel Serres refusait le passéisme. Il avait raison. Tout en aiguisant notre éveil et notre vigilance sur l’époque présente. Ce que Bernard Vadon n’a cessé de faire depuis « Le cœur en morceaux ».

Olivier Dartigolles

(CNEWS)

L'accoutumance nivelle les aspérités de la passion. C'est, peut-être, compter sans le hasard qui passe, soudain, par dessus toute volonté. Le passé redevient, alors présent.

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :