GOUVERNER, C’EST PRÉVOIR. AH BON, ET EXIT LE PROFESSEUR RAOULT ?

Publié le 21 Avril 2020

 

Selon Blaise Etienne Manuel :

« Si gouverner, c’est prévoir, c’est agir pour l’avenir, qui seul dépend de nous, plutôt que pour le présent, qui, enfant du passé, n’est pas plus en notre pouvoir dès qu’il vient de naître. » 

Mais aussi, ne rien prévoir, ce n’est pas gouverner, c’est courir à sa perte, rétorque Émile de Girardin. 

Qu’importe finalement  que cette maxime qui n’a jamais été d’une aussi brûlante actualité, soit attribuée à Adolphe Thiers ou à Émile de Girardin, patron de presse et homme politique comme Thiers bien que je leur préférât la variante de Machiavel : 

« Gouverner, c’est faire croire. »

Avec cette nuance très politique que pour parvenir à de telles fins qu’il convient (ils connaissent la partition) de faire miroiter des lendemains qui chantent.

Difficile dans les circonstances actuelles de ne pas citer Charles De Gaulle lorsqu’il écrivait, sans ménagement avec ce sens aigu de la litote et  à propos du président Albert Lebrun :

« Deux choses lui avaient manqué : qu’il fût un chef et qu’il y eût un État. »

Tout est dit. Ou presque : 

 

Ainsi, Charles Péguy qui avait aussi la dent dure affirmait :

« Les patries sont toujours défendues par des gueux, livrées par les riches. » 

 

 

 

DÉJÀ EN 2003

Une nouvelle fois je vais laisser ma plume ou ma souris au repos pour m’attarder – comme parfois l’occasion s’en présente  - sur les propos de ce mystérieux H16 hébergé (à moins qu’il ne se cache habilement derrière lui ) par ce malicieux et néanmoins sérieux « Vaillant petit économiste » que je lis au gré des chroniques régulières qu’il poste.  

 

Extraits.

 

Louis-Adolphe Thiers : gouverner c'est prévoir !
 

Il aura fallu, analyse H16, 58 jours après les premiers cas de Covid-19 en France pour qu’Olivier Véran, apparemment ministre de la Santé, déclare :

 

« Nous étions un pays qui n’était pas préparé à une crise sanitaire du point de vue des masques et des équipements de protection en raison de décisions prises il y a neuf ans ». 

Deux jours plus tard, Sibeth Ndiaye, (ci-dessous) égale à elle-même, affirmera cependant avec aplomb :

« On ne peut pas dire qu’il y a eu un défaut d’anticipation de cette crise, bien au contraire ». 
 

 

Et H16 de poursuivre :

 

Nous avons à présent dépassé les 80 jours d’épidémie sur le territoire français et les mêmes prodiges sont maintenant durs à la tâche sur une éventuelle sortie de confinement, pendant qu’Emmanuel Macron, soignant avant tout sa communication, va rendre visite au Professeur Raoult.

Cependant, ce gouvernement pouvait-il mieux faire ? 

H16 s’explique :

 

« Épluchons les faits et revenons en 2003, l’année où le Professeur Raoult est justement commissionné pour pondre un rapport qui prévoit l’apparition de virus mutants respiratoires (ce qu’est le SARS-CoV-2), que sa diffusion se fera par l’avion, et qu’en conséquence, il faut organiser isolements et quarantaines aux aéroports. Didier Raoult recommande bien sûr de développer l’usage des masques, d’équiper les aéroports (d’infirmeries), de développer la capacité des laboratoires pour les tests… Exactement ce qui a fait défaut en France, au contraire de l’Allemagne ou des pays asiatiques, dont la mortalité est bien plus basse que la France, l’Italie et l’Espagne. »

Le ministre Olivier Véran :" Nous étions un pays qui n’était pas préparé à une crise sanitaire du point de vue des masques et des équipements de protection."

 

MINIMISER LA PANDÉMIE

 

Alors, H16 affine encore son argumentation  :

« En 2007, les USA publient un guide complet d’action en cas de pandémie et qui contient tous les éléments de ce que n’ont justement pas fait les États déficients d’aujourd’hui : tests précoces, quarantaines des malades, traçabilité des contaminations, confinements partiels et volontaires, généralisation du port du masque, contrôles aux aéroports etc… »


 

Les microbes peuvent nous enseigner beaucoup de choses, en particulier sur la manière de vivre ensemble. La plus grande masse d'organismes vivants sur terre est constituée de microbes. Les microbes sont extraordinairement nombreux, et on estime qu'il existe 10 millions d'espèces dont nous ne connaissons qu'un millième.(Didier Raoult)

 

Le premier mars de cette année, la veille même du jour où Sibeth Ndiaye explique qu’il n’y a pas d’épidémie en France, le Pr. Didier Raoult publie un article expliquant par le détail comment, en l’absence de vaccin, une organisation rationnelle permet de minimiser la pandémie et la garder en dessous du niveau de saturation de l’accueil par les hôpitaux. 

Et H16 de rappeler les six grands principes du professeur pour une intervention correcte permettant de contrôler l’épidémie. 

A savoir de préserver le système de santé, d’informer sur les traitements existants pour éviter les sur-médications, de mettre en quarantaine les cas de symptômes légers, d’éviter les antagonismes entre pays, la communauté médicale devant fonctionner de façon globale, d’accélérer les recherches de traitement, parmi lesquelles il recommande le sien et de contrôler la panique et éviter les mesures de exagérées qui accroissent la frustration de la population, maltraitent l'économie et donnent un faux sentiment de sécurité. 

Le président Macron et le premier ministre Edouard Philippe : Le choix de minimiser l'épidémie ?

 

 

Et H16 d’en déduire :

 

« Il apparaît donc, au vu de ces éléments que le gouvernement français, comme les autres gouvernements et l’OMS étaient tous bel et bien avertis. Par préférence politique, incurie, incompétence et peut-être aussi, une bonne part de cynisme, le gouvernement français a donc choisi de ne pas se préparer, de ne pas se référer aux meilleurs spécialistes mondiaux et ont choisi de minimiser l’épidémie. Ainsi et par exemple, dans les aéroports français, il n’y a jamais eu et il n’y a toujours pas de scanners de température, de questionnaires obligatoires, de visite médicale pour les suspects et de mise en quarantaine des sujets suspects, sans même parler de tests, alors que ceci est routinier dans d’autres pays. » 

 

 

LÉGÈRETÉ FRANCAISE

 

Puis H16 rappelle que tous les épidémiologistes savent, et les gouvernements devraient le savoir aussi, qu’on contrôle une épidémie en testant très tôt de façon généralisée et en appliquant des mesures de distanciation sociale et de quarantaine ciblées ne confinant que les gens testés positivement et ceux qui ont été à leur contact. Des plans précis existent à ce sujet depuis 2007 ; dès le 19 février et sur tous les médias possible, l’OMS rappelait encore que « plus les patients sont dépistés et traités tôt, mieux ils s’en sortent. 

« Plus les tests sont généralisés, moins on aura besoin de confinement généralisé et de paralyser l’économie. Ceci suppose de pouvoir enquêter avec diligence, et signifie aussi annuler tous les grands rassemblements – au hasard, des choses comme des matchs de foot ou des élections ! »

 

Professeur Raoult est justement commissionné pour pondre un rapport qui prévoit l’apparition de virus mutants respiratoires (ce qu’est le SARS-CoV-2), que sa diffusion se fera par l’avion, et qu’en conséquence, il faut organiser isolements et quarantaines aux aéroports.

Un virus qui privilégie, entre autres,  les liaisons aériennes ..

Contrairement à la Corée du Sud, par exemple, la France, à l’inverse de tout ce qui est pourtant recommandé, a cependant choisi pendant ce mois crucial (le 30ème jour)  la temporisation, l’improvisation, la communication et la politique politicienne. 

Ainsi,  Olivier Véran ne déclarera le stade 1 de l’épidémie qu’à son 31ème jour, et son stade 2 au 34ème jour, alors même que la « porte-parlote » soutenait le 39ème jour qu’il n’y avait « pas d’épidémie » en France. 

Et pour en rajouter une couche dans ce qui pourrait s’apparenter à de l’inconscience criminelle le même étrange personnage Sibeth (la bien nommée) Ndiaye  déclarera avec un aplomb inouï :

« Les masques pour ceux qui ne sont pas atteints, ça ne sert à rien et les français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies car ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade. »

Les responsables ont préféré prétendre (il faut tout de même oser) que les masques ne servaient à rien !

Pour l’expert suisse Jean-Michel Dominique :

Il s’agissait d’un mensonge d’État visant à camoufler de manière évidemment malhonnête le fait que les stocks stratégiques qui avaient été faits avaient en faété liquidés et que nous ne disposions plus des réserves nécessaires, même pour protéger les soignants. Plutôt que de d’admettre ce manque et d’assumer la responsabilité d’avoir mal prévu, les responsables ont préféré prétendre (il faut tout de même oser) que les masques ne servaient à rien.” 

 Pire : le président lui-même recommandait d’aller au théâtre le 43ème jour de l’épidémie, et le gouvernement a maintenu des élections le 52ème jour… En lieu et place de distanciations sociales dès le 30ème jour. 
Ce ne sera qu’au 55ème jour que le gouvernement se résoudra à un confinement généralisé dans la panique et la désorganisation complète, poussant la France au milieu du pire scénario possible, quasiment celui contre lequel le Pr. Didier Raoult mettait en garde 21 jours auparavant. 

 

Emmanuel Macron, soignant avant tout sa communication, va rendre visite au Professeur Raoult.
 

Pour H16 :

« Cette légèreté française dans la prise en compte de l’épidémie, cette incompétence de nos dirigeants, leur communication consternante et leur désorganisation lamentable a un coût terrible. Outre des hôpitaux en saturation de capacité, la comparaison de l’évolution des épidémies entre la France et l’Allemagne permet d’estimer avec une bonne appréciation le nombre de victimes que l’incurie gouvernementale a provoqué. »

Et pendant ce temps là, le royaume du Maroc caracole en tête pour la gestion de cette crise. Une stratégie payante en chiffres et surtout célébrée pour sa stratégie efficace dans les tous les médias internationaux dont, pour la France, l'incorruptible "Canard Enchainé" .  

Qui a écrit que tout parti vit de sa mystique et meurt de sa politique ?

A nouveau un certain Charles Péguy.

Bernard VADON

 

 

 

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :