SI TU NE VIENS PAS AU « LOTUS PRIVILEGE » IL IRA À TOI !

Publié le 7 Novembre 2019

Ici, les parfums, les couleurs et les sons se répondent

 

Les résolutions peuvent – selon - conduire au pire comme au meilleur.

C’est en tout cas, un choix délibéré dont on peut à terme se féliciter.

Voilà pour le principe.

En y ajoutant une touche littéraire et historique,  la démarche est autrement plaisante telle cette référence à la fameuse phrase :

« Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi ! »

… qu’en cette mystérieuse médina de Marrakech on peut également associer à cette autre phrase cultuellement messianique et rapportée par le Coran dans la stricte ligne de l’eschatologie islamique :

 « Si Mahomet le prophète majeur ne va pas à la montagne, la montagne viendra à Mahomet !. »

FERME RESOLUTION

Retour en pays de littérature française et en la circonstance au roman de Paul Féval, « Le Bossu », dans lequel Lagardère jura de venger Nevers tué par son cousin Gonzague souhaitant kidnapper la fille de Nevers par ailleurs protégée par Lagardère. 

S’ensuit la mythique réplique :

« Viens donc la chercher derrière mon épée , ta main gardera ma marque et, quand il sera temps, si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi . »

La musique et le mouvement sont d'authentiques célébrations de la vie.

 

La citation est aujourd’hui reprise dans le langage courant lorsqu’il s’agit de prendre une ferme résolution.

En l’occurrence, celle de revenir, si on peut dire, sur terre, précisément au « Lotus Privilège », à la frontière du mythique quartier de Dar El Bacha alors que du côté de Bab Ahmar et de Bab El Khemis, les souks sont en partie désertés.

 

Ici, à cette heure, le temps est à la fête et singulièrement aux plaisirs de la table alors que s’apaise la rumeur du jour et que s’intensifient, dans quelques proches jardins secrets,  les flagrances magiques et lointaines des galants de nuit.

Ici, comme l’écrivait Charles Baudelaire dans « Les Fleurs du Mal » :

« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.»  

Souad El Bair : une directrice commerciale tout sourire. 

 

CÉLÉBRATIONS DE LA VIE

La porte de l’un de ces « saints des saints » gastronomiques franchie, c’est à la  cérémonie traditionnelle du lavage des mains avec le savon parfumé à la fleur d’oranger que nous sommes conviés.

Le temps, pour nos invités, de découvrir et pour nous de redécouvrir - accompagnés de Souad El Bair,  directrice commerciale du groupe « Lotus »  - le vaste patio et sa pièce d’eau lumineuse où la lumière diurne a sensiblement fait place à un éclairage plus artificiel mais propre à souligner les détails d’un décor simple où se distingue, en filigrane, le dessin de vitrages d’inspiration Art Déco.    

Et comme en cuisine de même qu’en musique, tout est question d’accords, les musiciens Gnaoua, en costumes colorés et à la flatteuse réputation de guérisseurs, sont là pour en attester.

Cette fois encore, nous n’avons pas manqué d’être attentifs aux délicats poèmes interprétés par les joueurs de luth et de tambourin célébrant tour à tour les angoisses de la vie, mais aussi l’amour et la vieillesse.

Le temps qu’une charmante, gracieuse et vaporeuse  danseuse n’ajoute à la complémentarité de cette culture où la musique et le mouvement sont d’authentiques célébrations de la vie. 

Le temps surtout de retrouver, comme hier, la motivation épicurienne première de cette invitation, à savoir de déguster et d’apprécier ces diversités gastronomiques au travers de la savante et talentueuse manipulation de parfums subtils assemblés, sinon mariés, par la cheffe Myriam.  

La nourriture pour créer le bonheur ...

 

Salades et semoule parfumée aux amandes arrosée d’un jus de viande succulent, briouates garnies aux légumes ou au fromage, fruits secs et citron confit, huile d’olives et pain maison sans oublier, pour la circonstance, le goûteux gingembre et l’incontournable fleur d’oranger.

Enfin, le thé à la menthe en forme de conclusion odorante et savoureuse, rappelle la phrase de l’historien et philosophe anglais Théodore Zeldin :

« La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur. » 

 

Bernard VADON