STEPHANE FLURIAN : l’art de maîtriser l’énergie quantique au service d’une originale et efficace réflexologie.

Publié le 16 Février 2018

 

STEPHANE FLURIAN : l’art de maîtriser l’énergie quantique au service d’une originale et efficace réflexologie.

 

 

 

Si le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas, il est parallèlement et en revanche quasi certain que le corps a également ses raisons que la raison, sinon la science, ont pour mission de mieux connaître.

Croire ou ne pas croire, c’est un peu comme pour William Shakespeare’s et son mythique « to be or not to be » déclamé par Hamlet, ou encore le « cogito ergo sum »  de René Descartes, une manière en tout cas de poser le problème existentiel au travers de certaines thérapies se situant entre incertitude et révélation.

En somme, tenter d’établir des relations entre matière et énergie entre matrice cosmique et vide quantique.

De là, à établir un lien, si ténu soit-il, entre la science et la religion il n’y a qu’un pas.

 

SUBSTRATUM

Albert Einstein n’a pas hésité en affirmant :-

« La science sans religion est boiteuse et la religion sans science est aveugle. »

La matière et l’énergie formant le substratum de l’espace-temps conduisant aux lois de cause à effet. Le monde matériel n’étant plus que le reflet de la réalité et de nature indivisible où toute choses sont interconnectées.

On sait aujourd’hui qu’au-delà de la matière visible se trouve un monde invisible qui appartient à une matrice énergétique, une sorte de vide quantique assimilé à un champ informationnel unitaire, atemporel, acausal, immatériel reliant toutes choses entre elles mais posant toutefois la question du mode de transmission de ce champ vers le monde de la matière.

Dans ce même vide quantique, l’être vivant émet par l’intermédiaire d’un réseau complexe des vibrations représentatives d’un hologramme diffusant des informations spécifiques.

Dans ce monde étrange, aux frontières du magique et de l’émerveillement, la réflexologie au même titre que l’auriculothérapie et  l’acupuncture, prend toute la mesure d’une thérapie originale et d’une rare efficacité en déterminant, avant de les canaliser, les différents flux d’énergie qui traversent le corps et irradient autant de zones sensibles à traiter :

« Les Messages du Corps proposent différents soins permettant d’augmenter la vitalité, de stimuler l’immunité, de favoriser l’élimination des toxines et d’harmoniser le système sanguin, lymphatique et nerveux. » affirme Stéphane Fluvian.

 

LA VIE EST UN MESSAGE

Entre Paris et depuis peu Marrakech, ce thérapeute pas tout à fait comme les autres officie avec autant de discrétion que d’efficacité.

Pas évident d’obtenir un rendez-vous. Son succès est révélateur de la difficulté à le rencontrer.

Pétri de cette sagesse et de cette philosophie extrême-orientale singulières, Stéphane Flurian est entré en réflexologie comme on entre en religion. Manifestement et essentiellement disponible envers celles et ceux dont l’état physique et psychique lui parle. Mystérieusement.

Le regard vif et intensément interrogateur incite à la confiance. L’homme se veut rassurant.

Mais ce sont les mains, ces instruments les plus naturels qui soient mais aussi les plus révélateurs d’une science acquise par l’expérience mais aussi et surtout par cette disponibilité mise au service des autres, qui retiennent l’attention. 

La vie, écrit Vladimir Nabokov, est un message griffonné dans le noir.

Voltaire, quant à lui, affirmait de la façon que l’on sait que le bonheur est souvent la seule chose qu’on puisse donner sans l’avoir et c’est en le donnant qu’on l’acquiert.

Stéphane Flurian est habité par cette nécessité de débusquer le bonheur qui souvent ne tient, notamment,  qu’à une des 7200 connexions que recèlent nos pieds, surprenante tour de contrôle à partir de laquelle, aussi étrange et incongru que cela puisse paraître, on peut à coup sûr déterminer la gravité de nos maux.

Depuis plus de 20 ans, Stéphane Flurian a développé une méthode singulière essentiellement basée sur l’écoute des énergies personnelles. Ainsi, c’est par un bilan des énergies subtiles que commence la thérapie qu’il propose. L’objectif consistant à adapter les soins à la réalité de chacun.

Comme le thérapeute le décrit joliment, l’organisme humain s’exprime et, dans le même temps, délivre des messages qui sont autant d’informations permettant de comprendre d’où proviennent les tensions physiques ou psychiques.

C’est alors que les doigts du génial thérapeute se lancent dans une sorte de  sarabande réglée comme du papier à musique. Du Jean Sébastien Bach façon Glenn Gould.

 

Et la litanie des affections qui envahissent et bloquent les zones névralgiques de notre corps malade, sont alors autant de questions qui, par la magie de ces mains et de ces doigts étonnamment agiles, trouvent miraculeusement des réponses apaisantes car l’objectif du maître, c’est bien de nous ramener à retrouver un équilibre physique et mental que les excès ont le plus souvent contribué à détruire :

« Nous pouvons avoir confiance en l’intelligence du corps.

Une personne qui présente un déséquilibre a besoin d’un soin, même si elle n’est pas malade. Le déséquilibre se situe au niveau psychique et fonctionnel. Le corps et l’esprit cherchent toujours l ‘équilibre le plus parfait dans la mesure des moyens qu’ils ont à leur disposition. Le seul guérisseur de l’organisme est l’organisme lui-même. Mettre en quelque sorte des mots sur des maux est la première marche vers la guérison. » explique Stéphane Fluvian.

 

UNE SYMBOLIQUE FORTE

Au terme de cette thérapie originale, sorte de cartographie interne du corps dans laquelle les égyptiens et les chinois excellaient ou excellent encore, une curieuse mais bien réelle sérénité envahit le patient.

Le ballet des doigts effectue une ultime et virtuelle mais bien réelle percée intérieure afin d’évacuer tout ce que les organes vitaux ont accumulé de déchets. Clap de fin.

 

Peut-être sera t-il nécessaire de revenir pour une nouvelle séance afin d’affiner ces messages du corps dont Stéphane Flurian se veut l’interprète discret mais animé de cette préoccupation essentielle, à savoir de soulager ses patients après avoir débusqué les points réflexes – une dizaine - correspondant à chaque organe à traiter.

Son faire-valoir c’est la médecine chinoise des cinq éléments et le shiatsu. Une formation qui s’est nourrie de diverses thérapies dont la réflexologie (faciale, palmaire, plantaire), la kinésiologie, le massage traditionnel Thaï, le massage indien du visage, la relaxation coréenne et enfin la psycho-énergétique et la thérapie de Bach.

Trop courts instants de découverte sur le thème de cette gigantesque complexité d’atomes et de molécules dont nous sommes constitués et qui nous assimilent, selon l’astrophysicien Huber Reeves, à des poussières d’étoiles.

La scénographie du corps par ces messages très particuliers et énigmatiques nous invite à cette manière de symphonie corporelle que m’inspire ce beau proverbe provençal affirmant qu’il faut embrasser le pied pour avoir la branche de l’arbre. Sans oublier le fruit de mes compilations à propos du pied gauche dénudé que les mystiques de l’Islam considèrent comme le symbole de la Voie ou du chemin spirituel conduisant à l’annulation de soi dans la compréhension totale de l’essence divine.

De toute évidence, une symbolique forte et encourageante dans l’art de laquelle Stéphane Flurian est passé maître, illustrant la fameuse devise de Socrate (même si on estime qu’elle n’est pas tout à fait de lui) : « Connais-toi toi-même ».

 

Bernard Vadon

 

 

 

 

L’adresse incontournable à Paris pour prendre soin de soi :

Les Messages du Corps

53 rue Ganneron dans le 18ème arrondissement dans une ambiance de bien-être et de relaxation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Flurian : un thérapeute pas tout à fait comme les autres entre en réflexologie comme on entre en religion. Une adresse incontournable pour prendre soin de soi.
Stéphane Flurian : un thérapeute pas tout à fait comme les autres entre en réflexologie comme on entre en religion. Une adresse incontournable pour prendre soin de soi.
Stéphane Flurian : un thérapeute pas tout à fait comme les autres entre en réflexologie comme on entre en religion. Une adresse incontournable pour prendre soin de soi.
Stéphane Flurian : un thérapeute pas tout à fait comme les autres entre en réflexologie comme on entre en religion. Une adresse incontournable pour prendre soin de soi.

Stéphane Flurian : un thérapeute pas tout à fait comme les autres entre en réflexologie comme on entre en religion. Une adresse incontournable pour prendre soin de soi.

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :