A Marrakech, sous la houlette du chef étoilé Michel Trama, escale gastronomique pour « Les Bouffons de la Cuisine ».

Publié le 31 Décembre 2017

Les belles rencontres, la vie de Michel Trama en compte un grand nombre et celle de Marrakech ne manquera pas de figurer parmi les meilleures.
Les belles rencontres, la vie de Michel Trama en compte un grand nombre et celle de Marrakech ne manquera pas de figurer parmi les meilleures. Les belles rencontres, la vie de Michel Trama en compte un grand nombre et celle de Marrakech ne manquera pas de figurer parmi les meilleures. Les belles rencontres, la vie de Michel Trama en compte un grand nombre et celle de Marrakech ne manquera pas de figurer parmi les meilleures.

Les belles rencontres, la vie de Michel Trama en compte un grand nombre et celle de Marrakech ne manquera pas de figurer parmi les meilleures.

 

 

La démarche avait quelque raison de surprendre alors même qu’elle avait pour décor le très prisé « Grand Café de la Poste », à Marrakech.

Rendez-vous institutionnel de la gentry locale et étrangère, singulièrement française. En ce lieu, on ne se contente pas seulement de venir voir et surtout se faire voir, mais aussi, grâce à des conférences et des signatures de livres,  d’enrichir, à l’occasion, ses connaissances culturelles toutes disciplines confondues.

Un quelque chose du « Café de Flore ».

Vous me suivez ?

 

En tout cas, un lieu parfaitement fréquentable où, à l’instar des réputées et traditionnelles brasseries parisiennes, on vient également apprécier la bonne cuisine Française façonnée, de mains de chef confirmé, par Philippe Duronton.

 

Mission

En soi, ce dernier,  gendre de l’improbable Michel Trama – dont les deux étoiles, au Michelin, illuminent le ciel de Puymirol, dans le Lot et Garonne, tout prés d’Agen et sur lequel nous nous attarderons prochainement – tient le « piano » de ce restaurant marocain branché. Il avait à ce titre, et dernièrement pour mission, de proposer, en lieu et place de son illustre beau-père,  un menu très spécial à l’intention des jeunes résidentes de l’Ecole Riad Zitoun, établissement dont la mission consiste, depuis quelques années, à découvrir les richesses du savoir aux jeunes filles du bled.  (1)

Une œuvre méritante à divers égards qui n’a pas échappé à Michel Trama qui, au travers de son association « Les Bouffons de la Cuisine » - un club très sérieux qu’il a créé, animé par d’éminents confrères soucieux, comme lui, de célébrer la bonne cuisine -  offre occasionnellement  des repas de « chef ».

 

Le bouffon, selon Michel Trama, se définit comme un homme de coeur soucieux de promouvoir l’aide aux personnes les plus démunies, de créer des liens sociaux en préparant des repas de qualité dans le strict respect de la tradition culinaire française, de développer la connaissance du goût et des produits respectueux de la santé et enfin de créer des espaces d’apprentissage de la restauration et de l’hôtellerie (les élèves de l’Ecole Riad Zitoun profitent déjà de pareils espaces grâce à l’association qui les gère). Tout cela, sans oublier l’intérêt porté à la défense de l’environnement et des différents terroirs.

 

Ils reviendront

Dans cet esprit d’ouverture, Michel Trama, son gendre et sa fille Murielle – avec le concours de différents donateurs dont les propriétaires de l’établissement marocain, choisi pour la circonstance, mais aussi de produits offerts par la société Nestlé- Maroc ainsi que de charmants bracelets fantaisie réalisés par une toute jeune société  – ont proposé un menu où le feuilleté aux fruits de mer et le coquelet « bio », accommodé de subtiles saveurs, accompagné de légumes du jardin dont une goûteuse mousse d’haricots verts et en final, un gâteau aux trois chocolats, avaient tout lieu d’éveiller l’intelligence gustative des jeunes invitées. Plus d’une centaine.

En tout cas, le pari est assurément gagné.

Nul doute, si l’on en croit Philippe Duronton qui avait pour ultime mission de saluer et de récompenser ses invitées, que « Les Bouffons de la Cuisine » ont ici trouvé un terrain en phase avec les valeurs de la bonne et saine gastronomie …  et qu’ils reviendront.

Parole de chef !

 

Bernard Vadon

 

(1) On notait la présence de Mme Zoubida El Boustani , chargée de la communication et des relations extérieures, de M. Eric Dahlstrom, secrétaire général et du personnel de l’Ecole Riad Zitoun.

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :